Les « frais d'inactivité » liés à la non-utilisation de Lydia

Mis à jour 14/11/19 de Yacine Sahnoune

Les « frais d'inactivité » appliquées par Lydia sont la conséquence de la loi Eckert qui s'applique aux établissements de paiement et de monnaie électronique.

Pourquoi ces frais existent-ils ? 🤔

En 2008, la loi Eckert a imposé aux établissements de crédit et de paiement de vérifier que leurs clients étaient toujours en mesure d'utiliser leurs comptes après une période d' « inactivité », et de les clôturer si ce n'était plus le cas.

Définition de l' « inactivité » 📱

Pour les comptes courants, le détenteur du compte est jugé « inactif » s'il n'a effectué aucune opération dans les 12 derniers mois.

Lydia soupçonne d'abord que l'utilisateur est « inactif » s'il n'a pas ouvert ou utilisé l'application Lydia, ou s'il n'a pas contacté Lydia dans les 12 derniers mois. Lydia s'en assure ensuite en essayant de contacter l'utilisateur par plusieurs moyens et à plusieurs reprises.

Communications envoyées à l'utilisateur 📬

Au douzième mois sans activité (jour J), Lydia envoie un premier email à l'utilisateur pour lui proposer de...

  • Conserver son compte en répondant simplement à l'email ou en se reconnectant à l'application Lydia (ce qui sera considéré comme une activité) ;
  • Fermer son compte.

Sans réponse ou action de l'utilisateur, une relance est envoyée 15 jours plus tard (J+15).

Sans réponse ou action de l'utilisateur à cette relance, l'utilisateur est considéré comme inactif 15 jours après (J+30). Il en est notifié par e-mail.

Montant des frais d'inactivité 🧐

Si l'utilisateur ne répond à aucune des deux premières communications (détaillées ci-dessus) et s'il ne se reconnecte pas à l'application non plus après celles-ci, des frais liés au traitement de la détection et la vérification de son inactivité peuvent s'appliquer.

  • Si le solde des comptes Lydia de l'utilisateur est nul, Lydia ne prélèvera aucun frais d'inactivité et fermera son compte au 30e jour après la réception du 3e email (soit à J+60) ;
  • Si le solde des comptes Lydia de l'utilisateur est positif, Lydia est tenue de reverser le solde restant au bout de 10 ans à la Caisse des Dépôts et Consignations puis de fermer son compte. L'utilisateur aura alors 20 ans pour réclamer les sommes restantes à cet organisme. En contrepartie des démarches effectuées, Lydia perçoit des « frais d'inactivité », tous les ans, dont le montant est plafonné par la loi. Ces frais seront prélevés sur le compte Lydia de l'utilisateur au 13e mois d'inactivité (J+30). Leur montant peut être consulté sur notre page Tarifs & Limites.

Cette page vous a-t-elle aidé ?


Powered by HelpDocs