Principaux services tiers avec lesquels Lydia collabore

Mis à jour 25/6/20 de Astrid Seulliet

Pour bien fonctionner, Lydia s’appuie sur des services tiers, c’est-à-dire, proposés par d’autres entreprises.

Parmi eux, il y a ceux qui :

  • Permettent de fournir des services de paiements ;
  • Facilitent les communications ;
  • Aident à mieux comprendre les usages de l’application et les bugs ;
  • Permettent de lutter contre la fraude et accompagnent Lydia dans l’application des directives en termes de lutte contre le blanchiment d’argent ou le financement du terrorisme.

Certaines données personnelles de tout ou partie des utilisateurs de Lydia peuvent transiter ou être stockées par ces services. Toutefois, Lydia ne partage que les données nécessaires à la finalité de l’usage qu’elle fait ou qu’elle confie à ces services. Lorsque cela est possible, Lydia transmet des informations anonymisées ou obfusquées. 

L’utilisateur ne peut pas empêcher l’usage par Lydia des services présentés ci-dessous, puisqu’ils sont indispensables au bon fonctionnement de la prestation rendue.

Critères de sélection des services tiers 🤝

Les services tiers utilisés par Lydia sont sélectionnés pour leur performance et doivent se conformer aux réglementations européennes en termes de traitement et de protection des données (RGPD, tel qu’applicable en France). Lydia privilégie les entreprises locales, françaises puis européennes, dans la mesure du possible et de leur compétitivité.

Présentation des principaux services tiers 🧑‍🏫

Ceux qui fournissent des services de paiement 💶

Lydia travaille avec des partenaires français agréés pour fournir des services de paiement :

  • La SFPMEI  (Société Financière du Porte-Monnaie Electronique Interbancaire) pour la gestion des comptes de paiement et l’émission de cartes Lydia Visa. C’est grâce à cet établissement que Lydia peut par exemple exécuter les opérations de paiement associées au compte Lydia de ses utilisateurs ;
  • Budget Insight pour fournir des services d'initiation de paiement et d'information sur les comptes. C’est grâce à cet établissement que les utilisateurs peuvent par exemple voir leurs comptes bancaires dans Lydia ;
  • Treezor pour émettre notamment les IBAN des comptes Lydia ainsi que les Cartes Lydia (Mastercard). 

Lydia est co-responsable de traitement de données avec ces entreprises. C’est-à-dire que les finalités et moyens de traitement sont définis conjointement, dans le but d’être en conformité avec la réglementation en vigueur.

Les services de paiement suivants permettent à Lydia de faire des opérations sur des cartes de paiement :

  • Payline et Checkout.com pour débiter et créditer les cartes de paiement des utilisateurs, hors cartes Lydia ;
  • Marqeta pour débiter et créditer les cartes Lydia Visa.


Ceux qui permettent l’authentification des utilisateurs 🕵️‍♂️

Les services suivants permettent à Lydia de se conformer à ses obligations légales de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme :

  • Ariadnext pour analyser les documents nécessaires à l’obtention du “profil vérifié” tels que la validité des cartes d’identité ;
  • AWS (Amazon Web Services) pour l’authentification des selfies ou selfies vidéo pouvant être transmis à Lydia dans le cadre de l’obtention du statut “Profil vérifié” ou lors de la procédure de récupération d’un mot de passe oublié.


Ceux qui permettent de comprendre, améliorer et planifier 📊

Lydia utilise des outils marketing pour étudier l’usage que les utilisateurs font de ses services. Cela permet d’améliorer l’application mais aussi de conseiller de nouveaux usages ou produits, adaptés aux besoins de chacun. Enfin, ils permettent aussi à Lydia de faire des prévisions d’usage de l’application au sens large et d’établir des plans en conséquence.

  • Amplitude permet de tracer l’usage de l’application par les utilisateurs, telle que l’ouverture d’une page dans l’application, afin d’établir des statistiques ;
  • Appsflyer permet d'identifier la provenance d’un nouvel utilisateur et de tracer partiellement l’usage qu’il fait de l’application suite à son installation.

La lecture et l’usage des données partagées avec ces deux services américains sont statistiques et non personnels.


Ceux qui permettent de communiquer avec les utilisateurs 📬

Les outils d’analyse et de communication

Lydia automatise, planifie et personnalise ses communications grâce aux outils suivants :

  • Vero est utilisé pour envoyer des emails de type newsletter, transactionnels et comportementaux, aux utilisateurs, et analyser les résultats de ces communications. Ce service est édité par une entreprise australienne ; 
  • Braze est utilisé pour envoyer des emails et des notifications push mobile de type newsletter, transactionnels et comportementaux, aux utilisateurs, et analyser les résultats de ces communications. Ce service est édité par une entreprise américaine.
  • Clustaar est utilisé pour concevoir et gérer l’aide automatisée accessible depuis l’application. Ce service est édité par une entreprise française.

Vero et Braze sont des services utilisés à la fois à des fins marketing, mais aussi pour informer l’utilisateur de modifications légales (Conditions Générales d’Utilisation par exemple) ou suite à des actions qu’il a réalisées sur l’app (réception d’un paiement, exécution d’un virement, modification d’un mot de passe, etc.). 

L’utilisateur peut choisir de ne pas recevoir des communications de prospection ou d’informations non essentielles via l’application. En revanche, il ne peut pas se désabonner de certaines communications transactionnelles (notamment celles liées à la sécurité de son compte) et des communications obligatoires. 

Tous ces outils sont aussi des gestionnaires de contenu, qui permettent aux éditeurs de Lydia d’écrire et de maintenir à jour un contenu de qualité.


Les autres outils de communication

  • Mailgun, Vonage et Twilio sont utilisés pour envoyer des emails et des SMS aux utilisateurs. 
  • Firebase et Apple sont utilisés pour envoyer des notifications push.
  • Front est un outil de gestion des messages utilisateurs, principalement des emails Gmail, et est notamment utilisé par le Service Client de Lydia. 

Ces services sont édités par des entreprises américaines.


Ceux qui permettent de communiquer en interne 👩‍💼👨‍💼

Des outils de communication interne, tous deux américains, ont été mis en place pour formaliser la documentation de l’entreprise (ex : procédures, présentations, compte-rendus de réunion) ou encore faciliter le traitement des demandes clients ou le suivi des bugs. Sur ces outils peuvent transiter, temporairement et occasionnellement, des données personnelles d’utilisateurs.

  • Slack est l’outil de communication interne privilégié. Il est principalement utilisé pour la gestion et le suivi des projets internes. Certains canaux sont utilisés pour gérer des demandes d’utilisateurs, par exemple concernant la résolution de bugs. Ce service est édité par une entreprise américaine.
  • Notion est la base de connaissances de Lydia. Toutes les procédures et projets y sont renseignés. De façon très ponctuelle, certaines données personnelles d’utilisateurs peuvent être traitées, notamment dans le cadre de la lutte contre la fraude. Ce service est édité par une entreprise américaine.

Stockage des données et accès 👨‍💻

La grande majorité des services que Lydia utilise sont “sous-traitants de données personnelles” pour le compte de Lydia : cela signifie notamment qu’ils ne peuvent agir que sur instruction de Lydia, et doivent pouvoir supprimer définitivement les données des utilisateurs si Lydia le leur demande. Il ne leur est pas possible, par exemple, de faire de la prospection commerciale ou de traiter les données des utilisateurs de Lydia pour d’autres raisons que celles définies avec Lydia.

Seuls certains employés de Lydia peuvent accéder à certaines données personnelles ou statistiques des utilisateurs, selon des règles d’accès précises et limitées au strict nécessaire, dépendant du poste occupé. 

Les employés des services tiers, à l’exception des partenaires avec lesquels Lydia est co-responsable de traitement (voir plus haut), n’ont pas accès aux données de Lydia et de ses utilisateurs.

👉 Pour toute information complémentaire sur l’usage des données personnelles utilisateurs, consulter la Politique de protection des données à caractère personnel de Lydia 

Cette page vous a-t-elle aidé ?


Powered by HelpDocs (opens in a new tab)